L'association CCO

En 1945 est créé l’ICO (Institut de Culture Ouvrière) association de culture populaire qui devient par la suite « ICO Centre de Culture Ouvrière » puis Centre de Culture Ouvrière. Elle se fixe donc comme mission de contribuer au développement de l’accès à la culture et de la promotion personnelle et collective par le biais de formations professionnelles, de stages et conférences.

Fondée en 1960 grâce à un groupe d’hommes et de femmes issus des milieux chrétiens et ouvriers, l’association Centre de Culture Ouvrière trouve ses origines dans les mouvements d’éducation populaire d’après guerre.

L’éducation populaire est une éducation au sein du temps de loisirs par la pratique de la vie de groupe, la confrontation, le partage et la mutualisation des savoirs. Elle a pour but de donner accès à tous à toutes les cultures et de développer la citoyenneté ainsi que de promouvoir l’émancipation de tous les hommes quel que soit leur milieu social.

C’est en ce sens que le C.C.O a débuté ses activités dans le domaine de la formation et de l’animation socio-éducative en prenant la gestion de plusieurs Maisons Pour Tous.

Dès 1992 le C.C.O s’engage dans l’accompagnement social de façon plus spécifique en créant le premier Lieu d’Accueil RMI du département, puis il s’engagera dans l’accompagnement à l’emploi (avec le PLIE puis Pôle 13), dans l’aide au logement (ASELL) et auprès des populations immigrées. Les orientations de l’association sont portées par le Conseil d’Administration, dont le président est Rémi Cabon, et mises en œuvre par la direction et les équipements.

L’association est affiliée au mouvement national « Culture et Liberté » depuis 1971 (participation au CA national, implication dans différentes commissions, implication dans la vie du mouvement – participation aux réunions de travail, congrès, journées d’automne…).
La gestion administrative et financière est assurée par un comité de direction collégial ce qui garantit aux financeurs une rigueur de gestion et une efficience par rapport aux exigences institutionnelles.

Le fonctionnement

Le comité de direction se compose comme suit : (1 réunion hebdomadaire de coordination)

  • Directeur : Belkacem Medjahed
  • Directrice du service Animation et centres sociaux: Sylvie Ventura
  • Directeur-trice de l’Insertion et d’accès aux droits : le recrutement est en cours

Missions : accompagner les équipes tant sur le plan pédagogique, technique, mise en œuvre d’outils de suivi, régulation interne, liens avec les institutionnels locaux, associations locales, appui en cas de difficulté…

Chaque équipement social(à minima)

  • Directeur
  • Accueil secrétariat
  • Responsables de secteurs (enfance famille, jeunes)
  • Animateurs
  • Intervenants spécifiques
  • Personnel d’entretien ménager des locaux

Et en transversal

  • Ouvrier d’entretien
  • Maintenance informatique

Quelques chiffres

1000

Le Centre de Culture Ouvrière, c’est plus de 1000 personnes salariées durant l’année.

115

Soit quelques 115 ETP en moyenne annuelle environ.

250

Et jusqu’à 250 personnes salariées par mois en période de forte activité (vacances scolaires)